✝ Gloom in Bloom IV ✝

19 novembre 2011

Comme une odeur de renfermé

*

*


Alors voyons.

Je n'ai pas baisé le Faon, et notre histoire s'est achevée comme elle avait commencée : dans un embarras flirtant avec le ridicule, mais qui fait rire dans les soirées mondaines a posteriori. Je pense qu'il était homo. Fin bref.
J'ai bu un 50 de Kro pisseuse au cours d'une soirée pourrie dont le climax fut de danser comme une biatch avec un pote gay en désespoir de cause, avant de rouler une pelle à un Faon complètement défoncé, par vengeance mesquine, puis de rentrer à quatre heures du matin en ressemblant à une serpillière grincheuse.
Je me suis drapée dans ma dignité afin de vite oublier les susdits évènements.
J'ai shaké mon booty comme en quarante (quatre) lors du monstrueux concert de Systr, The CNK et KMFDM à Paris, durant lequel j'ai exécuté un slam de toute beauté. Non, vraiment.
J'ai employé toutes les lois de la physique sublunaire pour les mettre au service de ma jouissance.
J'ai failli pleurer après avoir revu Alice Cooper, au Zénith cette fois. J'ai récupéré un billet de Billion Dollar Babies. Tommy Henriksen m'a donné un médiator en main propre. Un pote VIP a fait signer mon "Welcome 2 My Nightmare". Et la première partie était assurée par d'adorables lionceaux qui nous ont juste tués. On retourne les voir en Angleterre en décembre. Oui, c'était génial à ce point.
J'ai vraiment pleuré lorsque j'ai dû reprendre les cours.
J'ai foiré mes concours blancs.
Je tente désespérément de quitter la France l'an prochain.
Je traduis les paroles d'A.N.T.I., de Diapsiquir, pour les soumettre à Toxik.
Je désire une fille.
Je me languis de revoir la Scandinavie.
Je voudrais trouver le courage d'écrire plus souvent.
Je trépigne d'impatience relativement aux concerts qui se profilent pour 2012.
Je devrais me remettre au cinéma pour de vrai.
J'aimerais savoir encore parler allemand.
usw.

Oh, la routine en somme. Prochainement, une défibrillation sera administrée à Kinoglaz. D'ici là et en l'absence de bonne photo dans l'immédiat, je vous laisse savourer le clip promotionnel de Made in Germany. Avec tendresse et regard lubrique, La Déterrée vous embrasse.

Commis par La Deterree à 02:28 - 2 voix inquiétante(s)

DISTANT NOISES OF OTHER VOICES

    "Je désire une fille."

    Je savais que je finirais par te faire cet effet.

    Quand tu veux où tu veux.

    :b
    La voix de bluelantern, 06 décembre 2011 à 19:12
  • Laissez-moi mademoiselle, je me réserve pour le mariage!
    La voix de La Déterrée, 08 décembre 2011 à 23:26

Bureau des plaintes et récriminations